Raconter sa naissance à son enfant


En général, on raconte l’accouchement, rarement la naissance du bébé.

Les parents expriment leurs émotions, racontent à l’entourage leur vécu de ce moment intense, mais on parle peu de tout cela au bébé directement.


Même quand aucun obstacle ne vient se mettre sur le chemin du bébé ou de la mère, naître n’est pas facile. C’est une grande tempête à traverser, avec des passages difficiles, angoissants, mais aussi agréables. Mais, quand des difficultés se présentent, tant les parents que le bébé peuvent traverser des moments bouleversants.


Comme ses parents, le bébé a besoin de raconter son vécu de ce moment intense. Il le fait souvent, mais sans que son entourage réalise ce qu’il est en train de dire. Il s’exprime par des pleurs, des cris, que, trop souvent, l’on va attribuer à des problèmes physiques (coliques, digestion difficile, reflux...). Donc, il pleure, il raconte et on ne l’entend pas. Avouez que c’est frustrant !


A cela s’ajoute le fait que « Votre enfant entend votre inconscient ! Pour lui, vos réactions sont plus signifiantes que vos mots. » (Isabelle Filliozat). Par conséquent, même si le récit que vous faites de sa naissance est un peu adouci, lui, sait ce qui se passe vraiment dans votre cœur et ressent vos émotions, aussi profondément souhaitiez-vous les enfouir.



  • Comment lui raconter ce qui s'est passé ?

Au fur et à mesure que vous vivez des émotions, pendant la grossesse, dites à votre bébé ce qui se passe. Expliquez-lui que vous ressentez telle ou telle émotion mais qu'elle vous appartient. Cette émotion n’est pas la sienne et dites-lui que ce n’est pas de sa faute, qu’il n’en est pas responsable.


Au moment de la naissance, quand vous l’accueillez, vous pouvez lui dire que vous l’écoutez, que ces évènements qui vous ont touché, n’ont sans doute pas été facile pour lui et que vous êtes disponible pour qu’à son tour, il se confie.


En permettant aux parents de mettre des mots sur ce qu'ils voient, sur les émotions qu'ils vivent, en adressant ces mots à l'enfant, celui-ci pourra mieux accepter ses propres émotions et ne pas se sentir responsable de celles de ses parents.


On peut faire ce récit des années plus tard et cela aide quand même le bébé devenu plus grand, cela évite certains malentendus. Soyez rassurez, tout est rattrapable.


Alors, racontez, expliquez, reconnaissez. Tout au long de sa vie, adressez-vous à votre bébé, votre enfant. Vous verrez qu'il vous donne toute son attention, même s'il était occupé à autre chose au début de votre récit.


La naissance n'est qu'un exemple d'évènement à raconter. Toutes les émotions que vous ressentez, votre enfant les ressent aussi. Même si vous pensez que c'est une situation anodine, mettez des mots dessus, avant qu'il ne l'exprime avec des maux.



#ostéobébé #périnatalité #ostéopédiatrique #hallostéo